COP 21 : l’entreprise Dumoulin (alimentation pour bétail) participe à l’effort climatique en proposant une solution pour réduire de 30% la production de méthane par le rumen chez les bovins

Alors que la Belgique a eu du mal à parler d’une seule voix à la conférence sur le climat à Paris, une entreprise agro-alimentaire belge a décidé de montrer l’exemple. Primée ce 3 décembre en pleine COP21, l’entreprise Dumoulin spécialisée en nutrition animale apporte de l’eau au moulin de l’effort climatique en proposant une solution permettant de diminuer de 30% la production de méthane rejeté dans l’atmosphère par les bovins. Un sacré défi pour le climat quand on sait que le méthane (CH4) est un gaz à effet de serre bien plus puissant que le CO2 !

Production de méthane : 1 CH4 = 25 éq. CO2

 

Comment l’entreprise Dumoulin est-elle parvenue à un tel résultat? En adaptant l’alimentation des bovins par l’incorporation entre autres de la graine de lin extrudée. C’est l’utilisation de plusieurs nutriments spécifiques (matières grasses, amidons) sous une forme adaptée (extrusion) qui a permis de réduire de 30%  la production de méthane dans le rumen chez les bovins.

Un essai scientifique a été mené au centre wallon de recherches agronomiques, le CRA-W à Libramont. Cette étude menée sur des taurillons en phase d’engraissement a abouti à une réduction de 30% des émissions de méthane liées aux animaux, tout en préservant un fonctionnement optimal du rumen (voir document ci-joint).

 

CQFD: si le procédé était appliqué à l’ensemble de la production belge de viande bovine, cela déboucherait sur une réduction annuelle de 55.000 tonnes équilavents CO2. Ce qui permettrait de couvrir 2% de l’objectif de réduction de l’ensemble du secteur agricole belge dans la perspective de Kyoto 2020.

 

Sur des vaches laitières, une diminution des émissions de méthane de l’ordre de 15% a été observée dans un autre essai du même type par l’UCL et le CRA-W  (Froidemont E., CRA-News 41, 2013). Ce qui signifie que si toutes les vaches laitières belges étaient nourries selon l’alimentation adaptée de Dumoulin, c’est à une réduction annuelle supplémentaire de 200.000 tonnes équivalents CO2 que l’on assisterait. De quoi couvrir au total, viande bovine et vaches laitières confondues, plus de 9% de l’objectif du secteur agricole belge pour Kyoto.

255.000 tonnes équivalents CO29,3% de l’objectif pour Kyoto 2020

 

Recherche & Développement

En apportant une solution pour réduire les émissions de gaz à effet de serre en productions animales, l’entreprise Dumoulin contribue à la transition vers un système alimentaire plus durable. Son département “Recherche & Développement” s’appuie pour ce faire sur plusieurs fermes expérimentales et sur ses 5 stations d’élevage, qui permettent d’objectiver les résultats d’une alimentation adaptée sur quelque 800 bovins.


A l’heure où la Belgique a des émissions totales de 120 millions de tonnes de CO2, dont plus de 10% sont issues de l’agriculture et de l’élevage, Dumoulin entend participer activement à la construction d’une société à faible émission de carbone. Cela fait partie intégrante d’une démarche “qualité” de longue haleine, qui s’appuie sur trois piliers. Dumoulin veut, à la fois, être :

  1. un acteur au service de la rentabilité des éleveurs;
  2. une entreprise soucieuse de l’environnement;
  3. un partenaire de la santé humaine.

 

Une stratégie environnementale globale

Dans sa stratégie environnementale, la société Dumoulin fait preuve d’une réelle volonté de réduire son impact CO2. Elle a réalisé un bilan carbone de son entreprise, qui a débouché sur des mesures concrètes:

  • Investissement dans une unité de cogénération au gaz, qui couvre 45% des besoins en électricité de Dumoulin et 23% des besoins thermiques de l’entreprise ? une économie estimée de 500t CO2/an;
  • Plus de 50% des matières premières arrivent par voie fluviale ? une économie estimée de 3.000t CO2/an;
  • La grande majorité des matières premières (céréales, pulpe de betterave) est d’origine européenne ? Dumoulin propose même une gamme de produits 100% européens.

 

Dumoulin est également l’une des entreprises partenaires du Groupement d’Intérêt Economique européen (GIE) Equilibrium. Ce consortium d’entreprises belges du secteur agro-alimentaire réunies autour d’un concept santé s’est donné pour objectif d’offrir aux consommateurs un menu permettant de corriger le déficit en Oméga 3 de notre régime alimentaire habituel. Une étude exploratoire sur l’homme a d’ailleurs été réalisée en partenariat avec 4 institutions universitaires belges. Avec des résultats probants sur la tension artérielle diastolique, sur le taux de cholestérol des non-fumeurs et sur le rapport entre les acides gras Omega 6 et Omega 3 inférieur à 4/1.

? www.menuomega3.org

www.dumoulin.eu

 

Actualité : premier Prix du “Défi Climat” de Carrefour Belgique

Le projet d’adaptation de l’alimentation bovine de la société Dumoulin a remporté ce 3 décembre le 1er prix du “Défi Climat” de Carrefour Belgique. Améliorant significativement la qualité nutritionnelle et environnementale des aliments pour bétail, le projet Dumoulin a obtenu le meilleur score pour les critères de maturité, d’originalité et d’impact CO2. “Dumoulin répond à une problématique importante à l’échelle mondiale par une initiative locale de qualité et respectueuse des producteurs locaux”, estime Carrefour Belgium.

 

Benoit Brouwers, Administrateur délégué Dumoulin SA

Peter Lagae, Administrateur délégué Dumoulin NV

Werner Reuter, Directeur Recherche et Relations Publiques

Contact Presse

Catherine Dahmen, Laboiteacom : +32 (0)496 81 54 57

 


Top