70% des logements sociaux wallons sont cadastrés !

 

Laboiteacom a organisé ce vendredi 14 novembre une conférence de presse destinée à présenter le site internet réalisé par ses soins pour le compte du Foyer de la région de Fléron, l’une des 64 sociétés publiques de logement de Wallonie…

Au cours de cette conférence de presse, il a aussi été question – lors d’une table ronde – de l’état des lieux du cadastre Wallon des logements publics.

Ont participé au débat sur le Cadastre :

Eve Martin
Directrice – responsable cellule cadastre – Département Immobilier de la Société Wallonne du Logement.

Daniel Pollain
Porte-parole/responsable Communication de la Société Wallonne du Logement.

Philippe Dechamps
Directeur du département du Logement DGO4 (SPW).

Michel Deffet
Directeur/gérant du Foyer de la région de Fléron – Président du CTS (comité de suivi scientifique et technique du cadastre).

Marc Cappa
Président du Conseil d’Administration du Foyer de la région de Fléron.

Le cadre :

Cette conférence de presse réunissait une vingtaine de directeurs de sociétés publiques de logement.

Ceux-ci ont souhaité rappeler l’importance du maintien de cet outil, indispensable selon eux pour planifier les investissements, pour les aider à gérer leurs parcs mais aussi et surtout pour obtenir – pour la première fois – un véritable état des lieux des logements sociaux en Wallonie!

La directrice de la cellule « Cadastre » – département Immobilier de la Société Wallonne du Logement, Ève Martin, est venue pour la première fois faire le point sur l’état d’avancement du Cadastre des logements sociaux. Le chiffre annoncé officiellement est de 70%.
L’objectif des 100%, a-t-elle rappelé, devrait être atteint dans le courant de cette année 2015.

Pour rappel, il devait l’être à la fin de cette année 2014!

Depuis avril 2010, ce sont 16 millions d’euros qui ont été investis dans le « Cadastre ».

La crainte d’un grand nombre de directeurs, dont Michel Deffet (Foyer de la région de Fléron, organisateur de cette table ronde thématique), par ailleurs Président du CTS (comité de suivi scientifique et technique du cadastre), est que le financement de celui-ci ne soit plus assuré en suffisance par la Région Wallonne car on le sait, les finances régionales sont pour le moins mises à mal!

Cette conférence de presse était enfin l’occasion de rappeler à la tutelle l’importance de l’outil « cadastre » à l’heure où 35 000 personnes sont encore en demande d’un logement social en Wallonie.

Pour rappel, le parc actuel, sur le territoire de la Wallonie, est d’environ 100 000 logements.

 

 


Top